Ayant été secrétaire juridique pendant quelques années dans un bureau privé et à l’aide juridique, j’ai décidé un jour de faire mon cours de droit.
 
J’ai été assermentée, comme avocate, en 1992 et depuis, j’ai concentré mes énergies et mon temps à pratiquer en droit familial.
 
Après avoir fait du litige, je me suis intéressée plus particulièrement à la médiation familiale, qui me paraissait le plus souvent comme une meilleure solution pour régler les conflits et les différends lors d’une rupture dans une famille. J’ai alors complété la formation et je suis accréditée comme médiatrice familiale auprès du Barreau du Québec depuis l’année 2000.
 
Je suis très sensible à la nécessité de tout mettre en œuvre afin de dénouer les tensions prévalant entre les parents dans le contexte de l’éclatement de la cellule familiale afin de recréer, dans le meilleur intérêt des enfants, un cadre de vie fonctionnel aménagé par les deux parents et dans lequel je peux les accompagner à titre de médiatrice.


Je crois beaucoup à la maxime «COUPLE un jour, PARENTS toujours!», thème publicisé par le Ministère de la justice et que je rappelle souvent aux parents qui me consultent.
 
Sur un plan plus communautaire, je me suis engagée pendant quelques temps à l’Entraide bénévole des Pays-d’en-Haut à Sainte-Adèle et aussi quelques années comme bénévole en médiation de quartier auprès de l’organisme régional Mesures alternatives des Vallées du Nord (MAVN) à Saint-Jérôme.
 
Tout au cours de ma carrière j’ai rencontré plusieurs centaines de couples en médiation familiale depuis 20 ans, celle-ci constituant l’essentiel de ma pratique professionnelle, et c’est pourquoi je suis heureuse de mettre ma vaste expérience au service de notre clientèle.